La voix de l’opposition

Cet été a été marqué par cette délibération du Conseil municipal s’opposant officiellement aux projets photovoltaïques portés par 3 promoteurs et concernant des dizaines d’hectares du Causse Comtal. C’est bien une décision de principe qui a été adoptée face à tous types de projets équivalents. Nous avions très tôt marqué notre ferme opposition à ces projets, à cette industrialisation de surfaces agricoles, nous ne pouvons que nous réjouir que cette position soit finalement partagée par le conseil.

L’été a vu aussi revenir le dossier d’extension de la carrière de Puech-Hyver, avec la concertation engagée par le porteur de projet. Nous avons décidé de « jouer le jeu » et participé, le temps de constater qu’il s’agissait juste d’une opération visant à « faire passer » le projet et éviter l’essentiel: l’intérêt de commune. L’étude de la Communauté de Communes a clairement pointé un bilan environnemental défavorable. Depuis presque 20 ans, les riverains jusqu’à Onet l’Eglise peuvent parler du bruit, de la poussière. Sur ce Causse Comtal, dont le Maire affirme vouloir préserver l’intégrité paysagère, le projet induit des dégâts prévisibles en le « rabotant » sur 10 ha, avec une biodiversité et un paysage bouleversé. Enfin, la question fondamentale tant les conséquences pourraient être désastreuses, celle de l’eau, des risques d’infiltration : aucune véritable garantie n’est apportée. En face, des recettes fiscales insignifiantes.Alors, où est l’intérêt de  la Commune ?

Un dernier mot sur le vote du budget. Comme nous l’avons fait en conseil, nous saluons le travail des agents et de l’adjoint aux finances pour un projet de budget techniquement clair. Néanmoins, si un budget a une dimension technique, il a aussi une dimension politique. Il est censé traduire une stratégie, une vision. Force est de constater que nous ne retrouvons rien de cela dans ce budget. Certes le projet Ecole/Maison Assistante Maternelle est engagé, mais il s’agit là d’un projet du mandat précédent. Au-delà des affaires courantes, aucune impulsion, on est loin du slogan de campagne qui mettait en avant une « ambition » pour la commune. Voilà la raison de notre abstention lors du vote.

Olivia Maillebuau, Philippe Bertolotti, Caroline Crépon-Pillone
Contact: salleslasourcensemble@gmail.com